C’est une tendance chez les femmes de se parer d’accessoires outre les cheveux “naturels”, les faux-cils, faux-ongles, et maintenant faux seins, fausses hanches et faux fessiers.
Autrement dit, lorsque vous apercevez une femme, aux formes proéminentes, bref la femme idéale chez l’homme africain, le doute peut se permettre sur l’authenticité de sa silhouette.
Le phénomène, qui n’a pas que gagné la Côte d’Ivoire, va même au delà des accessoires. En effet, non satisfaites de l’artificiel fessier, certaines femmes s’injectent des produits aux effets nocifs avérés, rien que pour attirer dans leurs fillets, les hommes peu observateurs.

Commentaires

commentaires