Calendrier électoral : « Le dialogue n’est pas une plénière de la CENI », affirme Félix Kabange

0
68
Le ministre de la Santé publique, Félix Kabange Numbi le 22/04/2013 à Kinshasa, lors du lancement de la semaine Africaine de la vaccination. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le dialogue n’est pas une plénière de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour donner des dates précises des élections. Le ministre de la Santé et membre de la majorité présidentielle (MP), Félix Kabange Numbi l’a affirmé, vendredi 23 septembre, lors de la courte plénière de ce forum, dont la clôture a été renvoyée sine die.

« La CENI est en train de travailler sur des délais légaux et opérationnels qui vont donner une idée du processus électoral jusqu’à la séquence électorale que nous avons choisie », a déclaré Félix Kabange Numbi.

Lors de la plénière du dialogue de vendredi, le président de l’Union pour la nation congolaise (UNC) et co-modérateur du dialogue pour le compte de l’opposition, Vital Kamerehe, a exigé un calendrier électoral, avant la signature de l’accord qui devrait sanctionner la fin de ce forum. Selon lui, cet accord doit clairement stipuler queJoseph Kabila ne va pas se présenter à la prochaine présidentielle, dont la date doit être indiquée.

Une idée que n’approuve pas la MP qui estime que pour fixer une date [des élections], il faut qu’il y ait une plénière de la CENI et celle-ci doit signer un acte qui confirme cette date, a précisé le ministre de la Santé:

« Actuellement, on ne saura pas donner une date exacte », a ajouté le ministre de la Santé, qui s’interroge s’il appartient à la CENI ou à l’accord politique de fixer la date de passation de pouvoir « si on dépasse le délai constitutionnel ».

« Je pense que la CENI ou l’accord politique risquerait dans la mesure du possible à dire quelle est la période que nous nous accordons avec une marge de manœuvre », a soutenu Félix Kabange.

Quant à la représentation ou pas de l’actuel président de la République aux prochaines élections, Félix Kabange Numbi a indiqué que ce n’est pas l’objet du dialogue.

« Ce n’est pas l’objet du dialogue », a-t-il martelé.

Il a poursuivi :

« Du moment que le président [Joseph Kabila] n’a pas fait une déclaration pour dire qu’il est candidat aux prochaine élections, je ne vois pourquoi on va obliger au président de la République de faire une déclaration pour dire qu’il ne va pas se représenter », a déclaré Félix Kabange Numbi.

La clôture du dialogue fixée au vendredi 23 septembre a été renvoyée sine die. La frange de l’opposition qui prend part à ces assises a suspendu sa participation pour rendre hommage aux victimes des échauffourées survenues en début de semaine à Kinshasa.

Le facilitateur du dialogue, Edem Kodjo, a indiqué qu’un temps est accordé aux participants pour s’imprégner du projet de compromis politique remis aux participants.

Edem Kodjo a annoncé que des concertations font se faire sur ce texte d’accord politique et qu’au moment opportun, la plénière sera convoquée pour clôturer les travaux du dialogue avec la signature d’un accord politique.

Pour sa part, la MP dit être confiante quant à l’issue du dialogue quel que soit le temps que cela peut prendre.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE