Beni : Evariste Boshab promet la restauration de la sécurité

0
41
Le Vice-premier ministre Evariste Boshab en visite à la grande barrière de Goma.Radio Okapi/Ph. Sifa Maguru.

Le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur et de la Sécurité, Evariste Boshab, promet la restauration de la sécurité à Beni au Nord-Kivu. Il a fait cette promesse, lundi 5 septembre, lors de sa mission d’évaluation des mesures prises pour la protection des populations civiles à Beni.

« Vous pensez que dans un Etat, quels que soient les problèmes qui arrivent il n’y aura pas espoir ? Nous sommes venus exactement en mission de contrôle pour évaluer les mesures sécuritaires qui avaient été prises par son excellence monsieur le Président de la République et chef de l’Etat. La haute direction de l’armée est ici, et nous pensons que tout va redevenir normal. Sinon la haute direction de l’armée ne serait pas ici », affirme Evariste Boshab.

Après les récents massacres perpétrés dans le territoire de Beni, le gouvernement congolais avait instauré un couvre-feu dans les villes de Beni et Butembo entre 20 heures et 6 heures du matin. Toutes les manifestations publiques ont aussi été interdites.

Le chef d’Etat-major général des FARDC et le commissaire général de la PNC sont en mission à Beni depuis quelques jours, afin de s’assurer de l’application de cette mesure et de la protection de la population civile.

Selon d’autres sources sécuritaires, le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur et de la Sécurité pourrait mettre à profit cette mission, pour doter la police du grand Nord des moyens de mobilité et de communication pour protéger les civils.

Il compterait aussi annoncer la levée de la mesure du couvre-feu instaurée à Beni et Butembo.

Le 20 août dernier, les populations de Beni et Butembo (Nord-Kivu) se sont soulevées toute la nuit pour protester contre le couvre-feu décrété sur instruction d’Evariste Boshab. Les habitants de ces deux villes estiment que cette mesure ne résoudra en rien l’insécurité à Beni et qu’elle va plutôt favoriser les tueurs.

A Beni, Evariste Boshab s’est fait accompagner du ministre de la Défense nationale, du vice-gouverneur du Nord-Kivu ainsi que du chef de la composante de la Police/MONUSCO.

RO

Commentaires

commentaires