Badibanga blanchit Minaku et s’engage à payer les droits des députés

0
92

Le Premier ministre s’est engagé à payer de manière échelonnée les droits des députés pour dissiper le malentendu

Le Premier ministre s’est engagé, jeudi 12 janvier, à payer les droits des députés nationaux de manière échelonnée, soit en 3 tranches.

Samy Badibanga Ntita a pris cet engagement lors d’un huis clos avec les élus du peuple axé sur les relations entre le Gouvernement et la chambre basse du Parlement de la République.

Le chef de l’Exécutif national a donné, à cette occasion, des éclaircissements à ses hôtes, en vue de dissiper tout malentendu nourri récemment par certaines langues. Il était accompagné du ministre des Finances.

Au cours de la séance plénière publique, les députés ont auditionné la question d’actualité adressée au vice-Premier ministre, ministre en charge de l’Intérieur et sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary.

Ils ont également adopté le rapport de la commission mixte paritaire Assemblée nationale- Sénat relatif à la proposition de loi fixant les règles applicables à la sous-traitance dans le secteur privé et voté définitivement ce texte de loi qu’ils ont envoyé au Président de la République pour promulgation.
Ils ont, enfin, suivi le discours de clôture de la session parlementaire extraordinaire, prononcé par le chef de la représentation nationale.

Cette session a débuté le 17 décembre dernier. Elle a été principalement marquée par l’adoption du projet de loi portant ouverture des crédits provisoires pour le mois de janvier 2017. Ces crédits provisoires sont renouvelables chaque mois, jusqu’au moment où le budget de l’exercice 2017 sera voté par le Parlement.
Les députés nationaux ont ainsi entamé leurs vacances parlementaires qui vont prendre fin le 15 mars prochain avec le début de la session ordinaire.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE